GLX MECANIQUE DANS L’ECO DE L’AIN

Un reportage sur le groupe GLX MECANIQUE a été publié dans l’Eco de l’Ain du 4 Octobre 2018.

Une nouvelle acquisition pour GLX Mécanique

Depuis CEMA, à Montmerle, en 1996, le groupe en est à son septième rachat.

Groupe né à Montmerle-sur-Saône en 1996 avec le rachat de CEMA, GLX Mécanique, spécialiste de la mécanique générale et de la mécanique de précision, vient d’acquérir sa septième entreprise : MGDM, à Mantes-la-Ville, dans le Val d’Oise. Cette structure de sept personnes pour un chiffre d’affaires de 650 000 euros permet au groupe d’enrichir ses effectifs de personnels très qualifiés et son portefeuille clients d’une quarantaine d’entreprise parmi lesquelles Ariance Aérospace, Sulzer (l’un des principaux fournisseurs du nucléaire), Spécitubes, EuroCryospace, Panzani ou Coca-Cola.

“De surcroît, MGDM est ouverte douze mois sur douze, ce qui est assez exceptionnel chez les mécaniciens”, note par ailleurs Gérard Lacroix, président fondateur de GLX Mécanique.

Complémentarité

Au gré des acquisitions et fusions, le groupe compte quatre entités aujourd’hui : CEMA, UFI, CLEMENTINI-PROMECA, et pour finir, MGDM.

“Toutes nos entreprises sont sous-traitantes. Elles œuvrent pour des entreprises comme Safran, Sagem ou Thalès en Ile de France, Mixel ou Optimex en Rhone-Alpes, décrit Gérard Lacroix. Chacune a ses spécificités en terme de savoir-faire, de machines ou de débouchés. CEMA possède 1500m² couvert, trois ponts et deux palans qui lui permettent de fabriquer des pièces lourdes, quand UFI est davantage orienté vers des pièces plus petites. CLEMENTINI travaille l’aluminium et le plastique, réalisant essentiellement  des prototypes et de l’outillage, quand les autres travaillent plutôt les aciers inoxydables et les aciers carbones.”

L’ensemble compte une quarantaine de personnes pour un chiffre d’affaires de 4.4 millions d’euros. Surtout présent en région parisienne, GLX Mécanique envisage ses futurs développements en Auvergne-Rhône-Alpes.